La grande foire de La famille Walili 2 (Rennes, FR)

Sobota 22. dubna 2017 16:00-23:00

à Klašterní zahrada na Mendelově Naměstí | à partir de 16h
Entrée libre

16:00 - 22:00

Fête foraine, marché artisanal, buvette, installation sonore, cabinet photographique, etc.

16:30

Spectacle de clown : Le cabaret de M. Sergueï (Rennes, FR)
Théâtre, jonglage, musique, acrobatie

Synopsis :
Dur de créer sous la pression du temps.
Monsieur Sergueï charismatique artiste et patron des lieux, panique!
La première est dans cinq jours.
Sous l’œil admiratif et quelque peu envieux de Gugu, l’homme qui bichonne le cabaret depuis toujours, et du Nie Brichti boy’s band orkestra, Sergueï va tout tenter…

Lieu : extérieur
Durée : 45 minutes
Jauge : aucune limite
Public : tout public à partir de 4 ans

18:00

Concert Mama Yeva (NZ/CZ)
Jono Bono Heyes + Mama Yeva est un groupe de musique ethno-mondiale originaire de Dunedin en Nouvelle-Zélande.

Leur premier album, ’Le fisherboy’, est un mélange unique qui incarne le duende du flamenco, la syncope rythmique de l’Afrique de l’Ouest, la profondeur modale de l’Afrique du Nord et le groove subtile de l’Amérique du Sud.

Leur album, enregistré sous le label Berlinois Monkey Records, a fait l’objet d’une tournée européenne en 2015 au cours de laquelle ils ont été invités par de nombreuses radios européennes comme la BBC, RTV Spain, Radio Moscow, et la radio tchèque Vltava.

Les paroles de Jono en anglais, français et espagnol illustrent avec poésie et espoir les enjeux mondiaux, sociaux et environnementaux de notre époque.

Liens:
​Interview à l’émission Čajovna : www.rozhlas.cz/cajovna/aktualne/_zprava/zvuk-musi-byt-svobodny-jono-bono-v-evrope--1533396
De l’album Le fisherboy : http://monkeyrecords.bandcamp.com/track/wai-eh
Web : www.monkeyrecords.com/artist/jono-heyes

20:00

Concert Narma & the Walili beat brother’s (Rennes, FR)
Le thème du voyage est bien à l’honneur au sein de la Famille Walili. Le concert de Narma (la mélodie en arabe) est un départ pour un voyage autour du monde, le public étant passager d’un train qui roule aux rythmes chaloupés sud-américains, à la pompe swing ou à des beats Hip Hop. Conscients que leurs influences se sont construites grâce aux mélanges des cultures, ils se positionnent avec force sur les problématiques migratoires. Ainsi, certains morceaux assez calmes, aux textes poignants laissent place à une revendication qui est d’ailleurs propre à la Famille Walili : la joie de vivre.